PORTRAIT DE WHEELER : ILS SE MARIENT EN ROUE ÉLECTRIQUE !

portrait-wheelers-temoignage-couple-gyroroue-mobilityurban

 

Depuis 2 ans, nous prenons plaisir à récolter de nombreux portraits de wheelers et electrotteurs, dans lesquels ils nous expliquent l'effet positif que les engins de déplacements personnels motorisés ont eu dans leur vie. À chaque fois c'est un plaisir de lire toutes ses personnalités différentes avec des parcours et des motivations uniques à changer de mobilité.

Plus qu'un simple moyen de se déplacer, il n'est pas rare de lire comme la gyroroue ou la trottinette électrique prend une place à part entière dans une famille, mais alors qu'elle pourrait être un élément de discorde, comment peut-elle fédérer un couple au contraire ? Aujourd'hui, on recueille le témoignage d'un couple de wheelers, elle s'appelle Maïlise et lui Sylvain. Un beau témoignage touchant et inspirant. Tout deux passionnés par la roue électrique depuis 2017, nos amoureux ont décidé de mettre en avant leur passion lors d'un jour exceptionnel dans leur vie : leur mariage. Comment ils en sont arrivés là? Ils nous expliquent tout dans cette interview exclusive de wheeler! 

 

 

temoignage-wheelers-gyroroue-mariage-mobilityurban

DE "GEEKS" À PASSIONNÉS DE LA GYROROUE ! 

"C'est toujours un plaisir de lâcher nos jeux vidéos pour faire de belles balades en roues". Maïlise et Sylvain sont âgés de 38 et 41 ans, elle est conseillère en assurance et lui, gestionnaire de stock en usine. Il y a un peu plus de 5 ans, notre couple roulait en mountainboard électrique (e-skate) et si on leur avait dit qu'ils seraient tous deux passionnés pour la monoroue électrique, ils auraient eu de gros doutes.  Ils ont découvert la gyroroue pour la première fois lors d'un rassemblement entre amis en 2016.  Sylvain avait alors testé la gyroroue mais l'engin ne l'avait pas emballé, quant à Maïlise elle n'avait pas même souhaité l'essayer. La première fois, ce n'est pas toujours génial... il faut apprivsoiser la bête... Mais l'année d'après, en 2017, les choses ont changé... Un de leurs amis leur disait constamment qu'il allait laisser tomber le skate pour passer à la roue. Finalement intrigué par cette annonce, Sylvain saute le pas et décide, lui aussi, de se lancer. C'est à ce moment que la flamme a pris. 

 

Des amoureux de la mobilité électrique depuis des années...

Ils aiment les jeux vidéos, mais ils sont également des fans des EDPM (Engin de Déplacement Personnel Motorisé). Avant d'avoir découvert les plaisirs de la roue électrique, notre wheeleuse roulait en trottinette électrique et monsieur en e-skate. Pourquoi ils ont choisi de se déplacer en mobilité électrique ? Maïlise a une réponse toute simple : "mon mari a toujours aimé se promener et moi je suis fainéante... En plus, il a toujours adoré les sports de glisse,  à l'époque il avait retrouvé les sensations du "snow" quand il avait le mountainboard électrique". 

Rapidement la jeune femme s'est senti limitée avec sa patinette électrique "quand j'avais la trottinette, je le regardais faire au loin car je ne pouvais pas forcément suivre. Donc rapidement j'ai laissé tombé cet engin pour passer au e-skate... Puis du skate électrique nous sommes passés au monocycle électrique". Une des meilleures décisions de leur vie, car les jeunes mariés se sont rapidement rendus compte des avantages que leur offrait cet engin de déplacement comparé à leur skate. Ils nous confient que la roue demande moins d'entretien, moins de casse, elle se transporte facilement partout, on s'équipe plus rapidement et surtout pour madame, il est plus facilement de passer partout avec plutôt qu'en skate : "le skate pour moi c'était un plaisir et en même temps un stress, car je ne le maîtrisais pas bien et il fallait que je déchausse souvent. Alors qu'avec une gyroroue, c'est plus simple, plus ludique... Au pire en deux secondes on est descendu et on a le trolley en main"

 

Parce-que la meilleure façon d'apprendre à faire de la roue, c'est à deux...

Notre couple de wheeler pourra vous le confirmer... En 2017, Sylvain a été le premier à se lancer dans cette incroyable aventure qu'est la roue électrique. Il avait une MS3, c'est seul et à l'aide des murs et des poteaux dans la rue que le wheeler a appris. Ensuite et parce-que madame "finit toujours par tester les nouveaux jouets" de monsieur, Maïlise s'y est mise. Elle l'avoue au début ça a été "galère" : "j'ai commencé par faire 2 grandes ballades organisées à Pornichet et à Paris, Sylvain me tenait la main tout le temps car je ne savais pas en faire et après on a pris le temps de m'apprendre". Après ça je suis rapidement passée à une Inmotion V8. Aujourd'hui, elle roule en Kingsong KS18L et lui en Begode MSX. 

Rapidement cet engin est devenu une passion commune pour le couple, elle les a même rapprochés : "nous partageons beaucoup de choses ensemble, mais la roue c'est différent. C'est une réelle passion commune avec un défi permanent". Aujourd'hui Sylvain et Maïlise utilisent la gyroroue uniquement pour les loisirs. Ses amoureux des balades utilisent leurs engins pour réaliser longues ou courtes promenades sur des terrains variés. Les routes, les chemins en ville ou en forêt n'ont plus de secrets pour eux :

"le plus long parcours que nous avons fait était 100 km sur la journée... Nos pieds s'en souviennent encore, mais c'était une journée superbe que nous avons aimé partager avec nos amis" nous confie la jeune femme.

Leur péché mignon est de partir dans des coins qu'ils ne connaissent pas, toujours curieux et en quête d'aventure, ils aiment entraîner leurs amis dans la découverte de nouvelles villes ou de nouveaux parcours. Ils aiment aussi partager cette sensation de défis au quotidien, Maïlise nous expliqua que son mari adore le tout-terrain. Dès qu'il voit un endroit où il pleut grimper ou sauter, il fonce ! À l'époque du e-skate la jeune femme ne pouvait pas suivre, mais avec la roue c'est différent : "j'essaye de le suivre le plus souvent possible. il connait mes limites, donc quand il sait que je peux le faire il me pousse et si ça passe on est content, moi d'avoir fait plus et lui car il me demandera d'en faire plus la prochaine fois". Le fait de se surpasser et de se motiver ensemble a entrainé au sein du couple une réelle complicité et un vrai bonheur de se promener ensemble. 

 

À LIRE AUSSI : 

Vaincre le Handicap en gyroroue 

Ken le papy de 70 ans à gyroroue

Sandra et Joseph, les parents électrotteurs

 

 

mobilityurban-portrait-wheelers-ttemoignage-mariage

DU LOISIR JUSQU'AU MARIAGE, LA GYROROUE À L'HONNEUR...

"D'une manière ou d'une autre, c'était une évidence que la roue serait présente à notre mariage" nous confie Maïlise. Ces passionnés qui trouvent toutes les occasions pour rider dans leur région, se devaient d'avoir, à un moment ou à un autre de leur mariage, la roue électrique en guest-star. Le couple a tout de suite pensé à une haie d'honneur de wheelers, biensur mais ils en voulaient plus ! 

il souhaitait faire l'entrée dans la salle sur leurs roues... Malheureusement une fois la robe choisie, la mariée s'est rapidement rendu compte que cela serait très compliqué : "quand je l'ai annoncé à mon mari, il était déçu. Comme il se mariait pour réaliser mon rêve, il fallait que je trouve un moyen de le faire monter sur sa roue durant le mariage". C'est lors de l'ouverture de bal que Sylvain a pu faire le show en faisant un tour de la salle en roue. La jeune femme nous a confié que leur urne de mariage a également pris la forme d'une gyroroue... Une passion qui s'est trouvé jusqu'au plus petit détail donc. 

 

Quand la gyroroue triomphe toujours... 

Même si le couple n'est pas arrivé à la salle des mariages de leur mairie comme voulu, ils ont pu réaliser de belles photos avec leur EDPM lors du shooting. Tous leurs amis et les membres de leurs familles sont, à un moment donné, montés sur la roue : "nous avons même fait quelques adeptes, mais le budget les a un peu freiné" nous confie Maïlise. Peut-être sauteront-ils le pas d'ici quelques années ou semaines... Mais en attendant nombreux de leurs amis en font déjà, certains avec qui ils faisaient du skate avant et d'autres qu'ils ont rencontrés en roue. Car oui, la roue c'est aussi de belles rencontres amicales.

Lors de la cérémonie, nombreux invités ont été surpris de voir des gyroroues au mariage. La majorité connaissait déjà l'engin, mais ils n'auraient jamais imaginé que le couple l'associerait à cet événement. D'ailleurs la surprise s'est poursuivi lorsqu'ils ont vu Sylvain et un groupe d'amis se diriger vers le lieu du shooting en roue électrique : "ça a beaucoup amusé nos proches, surtout l'une de mes amis qui était en robe sur sa roue", nous explique la jeune femme. C'est dans un skate-parc que les jeunes mariés ont réalisé leurs photos souvenirs, une séance photo qui n'a pas été de tout repos, essentiellement pour la mariée qui a du se faire aider pour poser avec sa roue électrique. On imagine qu'avec une robe de mariée, bien positionner ses pieds n'est pas le plus simple à faire. Heureusement la jeune femme a pu compter sur ses proches ! 

De ce mariage si original, le couple ne garde que de très très bons souvenirs... La rideuse nous confie plusieurs anecdotes dont l'une concerne la haie d'honneur : "on remarque sur certaines de nos photos que l'une des roues est à l'envers... L'histoire est que je voulais beaucoup de monde pour la photo de la haie d'honneur avec nos invités en roue. Nous avions alors prêté des roues à mes neveux, ils sont déjà montés dessus mais ne savent pas vraiment en faire. Les pauvres avaient peur de laisser partir la roue et qu'elle passe sur ma robe". Pourtant,  la seance photo s'est très bien passée, et on ne peut parler mariage sans parler de la soirée dansante... et ses péripéties...

Un rider passionné aime faire de la roue n'importe où et n'importe quand. Aussi l'un des convives n'a pu s'empêcher de vouloir participer à la soirée dansante... à roue... Pour des raisons de sécurités, Maïlise l'a stoppé.. elle voulait éviter d'avoir une dizaine de roues au milieu des invités dans cet espoce clôt avec les risques de cela comportait au fur et à mesure que la soirée avancait dans la nuit. Un combo parfait: Wheelers, passionnés, amoureux et ...prudents!

 

À LIRE AUSSI : 

Il fait des économies grâce à la gyroroue

Changez de vie pour changer de Mobilité

Les femmes en gyroroue : elles ont choisi de se déplacer autrement

 

Ils avaient déjà beaucoup en commun et leur passion commune pour la roue les a rapproché un peu plus, elles font parties de leur vie. . Aujourd'hui le couple est heureux de pouvoir partager cette passion ensemble, entre amis et de la faire découvrir à leurs proches : "notre entourage a pris l'habitude de nous voir sur des "engins bizarres", mais autant très peu ont essayé l'e-skate autant la roue, ils sont nombreux à être monté dessus". Pour le couple, cela est dû au fait que la roue électrique fait moins peur que le mountainboard électrique. A part quand Sylvain arrive à toute vitesse vers eux... Mais ça c'est une autre histoire.  

On a adoré leur histoire, si vous aussi souhaitez nous envoyer vote témoignage n'hésitez pas! Les milles et une facette des wheelers, rider et electrotteurs sont les bienvenues.

 

 

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Découvrez nos solutions de visibilité pour vous déplacer en toute sécurité à partir de 12€

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,