REMI CAMUS, le wheeler aventurier

Rémi camus whelers aventurier

Dans notre rubrique, Qui sont les wheelers, on met en valeur ces pratiquants de gyroroue ou de trottinette électrique du quotidien. Ils partagent ce qui les a amené à cette mobilité douce et leur retour d'expérience. 

Aujourd'hui, on parle avec Rémi Camus, ce n'est pas tout à fait un wheeler comme les autres... vous le connaissez déjà certainement... il a traversé l'Australie en courant ou encore descendu les 4400 km du mekong en hydrospeed, fait le tour des côtes de France à la nage ou remporter le jeu "The Wild" sur M6. Ce vrai aventurier nature comme on les aime se bat corps et âme pour la préservation de l'eau, mais bien entendu dans son quotidien il est aussi pré-occupé par toutes les formes de pollution y compris de l'air. Obligé de se déplacer souvent à droite à gauche sur le territoire pour remplir ses missions,  il a naturellement adopté la gyroroue... cet objet à la fois fun, pratique et peu énergivore et sans émission de gaz à effet de serre. Il partage son expérience avec nous.

Capture d’écran 2022-07-04 à 16.08.10

Ici, on veut mettre en valeur les wheelers, les electrotteurs, qui sont tous à leur manière des acteurs du changement... Alors il y a parfois des héros, comme Rémi ou Monsieur Flex, mais aussi des gens comme vous et moi qui ont juste envie de partager leur expérience. Des papis wheeler comme Ken ou  , des couples comme  Ou juste des gens qui vuelent partager leur experience comme 

On croit beaucoup à la vertue de l'exemple pour sensibiliser plutôt que culpabiliser. 

REMI CAMUS, Un Aventurier comme on aime...

 

Remi, c'est un garçon comme les autres, il est né en 1985 dans un petit village au coeur de la France, il a grandi dans une famille sans histoire il a un job de maitre d'hôtel. Sa vie parait bien tracée et puis ... BING.... une nuit ordinaire de sa vingt-cinquième année, un livre a tout changé. Cette nuit là, il est soudainement mordu par le gout de l'aventure...sévèrement mordu....Irrémédiablement mordu.... Il s'est mis à croire que tout était possible, qu'il suffisait d'oser et d'y mettre tout son coeur et toute son âme. Depuis, il a accompli des projets incroyables comme partir seul à pied et sans aucune assistance avec son petit chariot pour traverser l'endroit le plus aride et hostile de la planète, passer des semaines dans l'eau d'un fleuve asiatique... des aventures qui l'ont mené au bout du monde, qui lui ont fait froler la mort mis dans des situations rocambolesques, drôles ou émouvantes.  Mais, bref, je ne vous refais pas sa vie, si ça vous tente je vous recommande son livre "Aventurier de la vie" qui pourrait bien vous embarquer à son tour...

Rémi s'est mis au service d'une cause, la préservation de l'eau. Il a eu la révélation, lors de sa traversée de l'AUSTRALIE. Il y a connu la soif, la vraie soif, celle qui vous conduit à chercher la moindre goute d'humidité. Il a découvert de façon un peu violente comme elle est rare et précieuse. Depuis, il n'a de cesse de multiplier les projets et les conférences, pour partager son expérience et participer à des actions pour la préservation de l'eau. C'est une cause qui nous touche, parce qu'on est assez sensible à la pollution de l'air, au réchauffement climatique,  mais c'est vrai qu'ici, en France, en Europe, les problèmes d'eau potable paraissent encore un peu lointains... il nous suffit de tourner le robinet et aucun doute, on est ( à peu près) sûr qu'elle coulera, claire et potable... Biensur depuis qu'on est petit on nous répète de fermer l'eau pendant qu'on se brosse les dents ou de ne pas rester trois heures sous la douche, on a conscience qu'il ne faut pas la gaspiller, mais jusqu'à quel point sait-on comme elle fragile?

 

Vous croyez que je m'égare? et pourtant non. Quel est le meilleur moyen de se déplacer pour quelqu'un qui a le gout de l'aventure et des sensations, qui ne craint pas les défis et les choses nouvelles qui est sensible à la préservation des ressources et qui doit pourtant multiplier les déplacements pour porter la bonne parole? eh oui , Rémi et la gyroroue était fait pour se rencontrer.

 

 

Capture d’écran 2022-07-04 à 16.08.21

La rencontre... 

 

Rémi a un ami wheeler des premières heures Valentin Lam un de ses vidéastes. Pour tout vous dire, c'est aussi un ami de Thomas à l'époque ou il n'était pas encore tout à fait Monsieur Flex. A chaque fois qu'il doit faire un tournage dans lequel Rémi se déplace en vélo ou en courant, il vient avec sa roue et son trépied. Il arrive alors à se déplacer tout près, à la bonne allure, pour faire des plans stables.

"Mais c'est vachement bien ton truc" lui dit-il. "oui, on peut se déplacer et t'as vraiment cette sensation de glisse" lui répond Valentin qui finit par lui faire tester. Aux premiers essais il trouve ça évidemment "un peu casse geule".  "Il faut chopper le truc et être moins crispé" lui dit Valentin. (c'est vrai, on aurait pu le mettre dans les 5 erreurs les plus courantes quand on apprend la gyroroue )

 

Si le concept séduit très vite Rémi, il lui faudra du temps pour sauter le pas.

 

Il laisse l'idée de côté pendant quelque temps puis finit pas se lancer ... Il aime "Non pas uniquement le fait que ce soit fun et le côté sensation de glisse mais aussi par cet aspect de déplacement plus vert " il y voit un moyen ludique de faire sa transition énergétique.

Sa première roue? Une Kingsong KS16X. La baroudeuse. Ca ne vous étonne pas ? Une roue parfaitement taillée pour lui.

 

 

Rémi Camus gyroroue

Une roue taillée pour l'aventurier 

Comme il aime à le dire, Rémi n'est pas écolo, il est pragmatique. Quand il doit emmener du matériel et ses stagiaires au milieu de la forêt il prend son 4*4 bien sur, mais pour faire des petits trajets, ce serait aberrant. 

Et des petits trajets, il en fait énormément pour préparer ses projets, faire les démarches administratives, s'entrainer, tester le matériel, allez voir la presse, chercher des partenaires....  et biensur c'est parfois dans sa petite ville mais le plus souvent il doit prendre le train pour aller à Paris ou à Lyon. Pour ça encore, la roue présente un avantage énorme par rapport à d'autres modes de transport. Elle est facile à emmener partout pour qu'il garde son indépendance de déplacement où qu'il aille. 

Il a pensé au vélo mais pour aller en rendez-vous pro, c'est pas idéal. car pas de possiblité de se changer ou de prendre une douche. L'avantage principale de la roue c'est le fait que ce soit très pratique, le côté glisse et en plus on arrive impeccable. En plus, il profite des pistes cyclables pour profiter encore plus des lieux. 

Son entourage est encore parfois surpris du gain de temps sur ces trajets par rapport à une voiture. "Tu pars , tu montes sur ta roue,  tu arrives a la maison ". Pas de perte de temps à monter dans sa voiture, suivre les contraintes des sens de circulation, et se garer...

Le seul défaut de la roue selon Rémi ? Le silence. Les piétons ne sont pas encore habitués et souvent ne nous entendent pas quand on arrive. Sur les voitures, ils ont intégré des bruits pour contrer cet effet. Du coup, Rémi profite des Haut-parleurs de la KS pour diffuser des sons. 

Rémi camus gyroroue 2

Son prochain projet? Calvi-Monaco à la nage en autonomie totale.

 

Oui,  si vous avez déjà du mal à faire quelques longueurs à la piscine municipale, imaginez...il y a 180km qui séparent les deux ports.

 Pour réaliser son exploit, il sera en autonomie totale ! Il nagera seul, tractant une plateforme de 130 kg sur laquelle il pourra se reposer et se restaurer pendant 8 jours au mieux et peut-être 15 ! Oui, difficile de prévoir tout ce qui peut arriver dans une telle aventure... météo courant, ... Sur la plateforme il embarque le minimum pour pouvoir manger et désaliniser l'eau et se poser.

Ce projet a non seulement une vocation sportive (indéniable), une vocation à sensibiliser sur la préservation de l'eau, et aussi un intérêt scientifique: Les données seront collectées pendant l'exploit pour étudier les effets d'une exposition prolongée aux éléments naturels, que ce soit physiquement ou psychiquement. Un premier pas vers Waterworld? 

Le départ est prévu pour septembre. 

Et si vous voulez en savoir plus et même partager ou participer à ce projet de dingue Rémi Camus Traversée Calvi Monaco.  Sa cagnotte est encore ouverte pour quelques jours. 

 

 

Vous êtes wheeler, ou electrotteur, votre vie a changé depusi que vous avez découvert ce moyen de se décplacer? Alors, si vous aussi aussi vous voulez apporter vos témoignages. Ce que les EDPM ont changé pour vous, contactez nous.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,