ELLE A RETROUVEE SA GYROROUE VOLEE GRACE AU RESEAUX SOCIAUX

Dans notre rubrique qui sont les wheelers ? Nous avons tendance à vous partager des témoignages d'utilisateurs heureux d'avoir changé de mobilité ou encore vivant des expériences incroyables avec. Mais aujourd'hui, l'histoire que nous allons vous partager est digne d'un film d'action !

Depuis quelques années... Enfin surtout, depuis que les trottinettes électriques et gyroroues sont devenues populaires. Les vols de nos EDPM ont augmenté ! Peu importe la marque, les voleurs sautent sur tous les engins de déplacement personnels motorisés qui semblent avoir une certaine valeur. Malheureusement la roue électrique de Claire D. en a fait les frais... Mais heureusement, et aussi dingue que cela en à l'air, elle a fini par la retrouver, piéger les voleurs et les envoyer à la police ! Oui, oui, vous avez bien lu... Quand on vous dit que cette histoire est folle...! 

 

voler-gyroroue-kingsong-s18-temoignage-wheeler

MOINS DE 30 MINUTES POUR VOLER UNE GYROROUE...!

Si vous pensiez qu'il fallait au moins des heures à un voleur pour voler une mobilité électrique, détrompez-vous. Il suffit de 10 minutes pour certains experts du crime, pour commettre leur méfait ; et cela même si vous avez acheté un bon antivol cela ne fait que retarder l'échéance, un voleur aviser saura en venir a bout sans même réveiller mamie Huguette du rez-de-chaussée.

Cette expérience la wheeleuse Claire D. l'a vécu, une chose qu'elle n'aurait jamais pensé envisageable.... Car oui, c'est dans le hall d'un immeuble privé du 18e arrondissement que tout a commencé : "j'avais laissé ma roue au rez-de-chaussée de mon immeuble. En 30 minutes elle avait disparue... J'ai demandé à la gardienne si elle l'avait ramené chez elle, et à des voisins s'il l'avait vu, mais rien du tout." confie Claire.

Avait-elle affaire à des génies du crime ? À première vue oui, pour ne pas avoir laissé de traces cela semblait être le cas. C'est le début du cauchemar pour la wheeleuse... Il n'y a rien de plus stressant et culpabilisant, que de se dire que si on avait agit avec moins de négligence, on en serait pas là. Surtout quand la chose qu'on nous a volé coute plus de 2000€. Claire possède une magnifique gyroroue Kingsong S18, c'est un engin qu'elle utilise au quotidien pour aller faire ses courses, se balader, etc. Bref, c'est son moyen de transport de tous les jours ! Alors lui voler son EDPM a été très dure à encaisser. Surtout que cette roue fait quand mme 22 kg et est suffisamment imposante pour être repérée. Alors ni une, ni deux, la jeune femme se décide à écrire un post sur le groupe Facebook "Wheelers de Paris et IDF". Elle y intègre des photos de son monocycle électrique, quelques détails visuels, etc. Bref une annonce bien fournie, avec l'espoir de pouvoir retrouver son EDPM... 

 

 À lire aussi : ces femmes qui ont décidé de se déplacer autrement

 

 

vol-roue-kingsong-monocycle-gyroroue-temoignage

UNE ROUE ÉLECTRIQUE RETROUVÉE PAR LA COMMUNAUTÉ DES WHEELERS !

Quand on vous dit qu'intégrer la communauté des wheelers, c'est rentrer dans une grande famille. Après avoir averti de la disparition de son EDPM sur un groupe local, il n'a fallu que quelques jours pour qu'un wheeler poste une photo d'une annonce assez louche : "bonsoir à tous... Annonce chelou sur leboncoin... le vendeur ne connait pas le modèle et la gyroroue est vendue sans chargeur 250€. Quelqu'un s'est fait piquer sa S18 ?" Vous l'aurez compris, il s'agissait bien de la gyroroue de Claire : "l'annonce était vraiment toute bidon ! il y avait 2/3 photos de ma roue, Un rapide descriptif... En voyant les photos j'ai immédiatement reconnu ma roue !". Un vrai miracle pour la jeune femme qui désespérait presque de retrouver son EDPM... Et oui, même si une S18 se remarque facilement, la retrouver dans le vaste monde qu'est internet est beaucoup plus compliqué ! Combien d'electrotteurs ou wheelers n'ont jamais retrouvé leur EDPM... Alors forcément, voir la roue de Claire sur leboncoin, encore disponible, relève d'un magnifique coup de chance !

 

Un scénario mis en place pour récupérer sa roue électrique Kingsong S18...

"C'est sous les conseils d'Olivier, Tylan et Mael (wheelers de Paris) que j'ai décidé de contacter le vendeur afin de lui acheter cette super bonne affaire !" explique Claire. C'est parti pour la mise en place du plan : récupération de la gyroroue S18. Cette fois, la jeune femme ne s'en est pas chargée seule, Alex (un wheeler) a décidé de lui prêter main forte. "Je craignais que le voleur m'ait vu rentré dans l'immeuble, et qu'il puisse me reconnaitre. Alors j'ai demandé à Alex de contacter le vendeur à ma place, ce qu'il a accepté." affirme la jeune femme. En effet meme si elle ne les avait pas vu, peut-être que lui l'avait repéré depuis longtemps ! Ainsi le wheeler Alex se pressa de contacter ce fameux mec qui revendait une roue électrique à 250€. Leur plan était de venir en avance, prévenir le commissariat rattaché au lieu de rdv afin de faire intervenir la police pendant la vente. Un scénario digne d'un film d'action !

Malheureusement, un bon scénario ne se fait pas sans imprévus de dernières minutes. Le lendemain matin, la jeune femme retourne sur l'annonce du bon coin et voit que celle-ci est passée "en cours de vente". On imagine la panique de Claire à ce moment-là. Elle et Alex avaient contacté le vendeur la veille, mais n'avaient reçu aucune réponse de sa part. Le plan ne se passait pas comme prévu...

 

Un wheeler et héros anonyme sorti de l'ombre...!

On vous le dit faire partie de la grande famille des wheelers, c'est tombé sur des personnes toujours prêtes à vous aider. Et c'est ce qui est arrivé à Claire ce jour-là : "j'ai reçu un message d'un homme qui me disait avoir contacté le vendeur comme nous la veille..." On suppose que cet homme mystère était tombé sur le post de Claire et avait rapidement fait le lien avec la gyroroue S18 vendue sur leboncoin. Une aubaine pour la jeune femme ! Elle s'empressa de retrouver cet homme mystère avant le dit rendez-vous. Le lieu est fixé à l'esplanade de la Défense à 14h30, elle retrouva le jeune homme à 11h30. Ce nouvel acolyte l'accompagna au commissariat pour mettre en place le plan de départ : "Nous avons tout réglé rapidement avec le commissariat et dès 14h, suivi par les policiers en civil, il partit se mettre en place" expliqua la jeune femme, qui se cacha suffisamment loin du lieu de rendez-vous pour ne pas se faire repérer.

DES VOLEURS DÉBUTANTS ET UNE HISTOIRE TERMINÉE AU COMMISSARIAT !

"ils étaient à peine majeurs"... 2 jeunes hommes arrivèrent au lieu de rendez-vous, la roue Kingsong dans les bras. Et oui, ces garçons n'avaient pas compris qu'ils y avaient un trolley pour déplacer la roue. De cette vision, Claire s'est rapidement rendue compte que les garçons ne savaient absolument pas ce qu'ils avaient avec eux, et d'ailleurs ni sa valeur. Rappelez-vous, la roue électrique S18 était vendue à 250€, meme pour pièces détachées cela n'est pas faisable. Sans parler que porter plus de 20 kg dans la rue, le métro, etc. Il fallait le faire ! Au moins nos deux voleurs débutants ont pu se faire les bras... Mais revenons à notre histoire.

Les jeunes gens arrivèrent devant l'acheteur et lui présentèrent l'engin. Continuant à jouer la comédie pour laisser le temps à la police de venir, notre héro anonyme examina méticuleusement la machine. il a suffit de quelques minutes aux policiers pour rejoindre le trio et arreter les 2 voleurs, qui se sont retrouvés au commissariat très rapidement. "Ma roue était également là-bas pour régler les papiers, etc. j'ai pu la récupérer avant la fin de la semaine" affirme Claire. En plus d'avoir pu retrouver sa mobilité, elle a également découvert l'identité d'un des voleurs. Il s'agissait du fils de la gardienne : "elle m'avait appelé juste après, car son fils était au commissariat. C'est lui et un de ses amis qui avaient volé ma roue. Elle était très honteuse et bien en colère. Son gamin a du se faire punir bien fort !" explique la jeune femme.

 

 

Une histoire qui se termine particulièrement bien pour notre wheeleuse. Elle a été hyper réactive, en n'hésitant pas à partager sa détresse sur les réseaux sociaux... Comme quoi, les réseaux n'ont pas que du mauvais, bien au contraire. Ils peuvent servir à réunir des gens pour aider une cause, quelqu'un, etc. On tient également à souligner la grande générosité et entraide des wheelers. Encore une fois cette histoire nous montre à quel point notre communauté peut etre soudée quand il s'agit d'aider, informer, renseigner les autres. On est heureux d'en faire parti et à notre échelle pouvoir véhiculer vos histoires toutes aussi passionnantes les unes que les autres. 

Petit post-scriptum, pensez toujours à marquer votre EDPM (trottinette et roue électrique), il est possible de le faire chez nous à petit prix. Sinon investissez dans un bon antivol de type menottes. L'avantage de ces antivols est qu'ils n'ont aucun effet levier, pour les casser il faut au moins une scieuse électrique. Si vous ne voulez ni l'un, ni l'autre, alors gardez votre EDPM toujours près de vous ou dans votre champs de vision 

 

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,