Guide d'achat : Masques Anti-pollution

Un être humain a besoin de respirer 15 000 litres d'air dans une seule journée pour pouvoir assouvir ses besoins en oxygène. Avec des épisodes de pollution critique de plus en plus courrantes et de plus en plus longues, nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience de la réelle nécessité de se protéger contre les particules fines et à s'équiper de masques protecteurs. De plus en plus sofistiqué, efficace et discret, le succès de ces produits antipollution grandit d'année en année. Normal, les masques anti-pollution sont la solution la plus efficace pour se prémunir des dégâts de la pollution de l'air sur notre santé. 

Pour être bien protégé, encore faut-il prendre le temps de s'informer correctement :  Quels sont les masques anti-pollution les plus efficaces ? Comment fonctionnent-ils ? Comment bien choisir son masque anti-pollution ? Comment bien utiliser son masque antipollution ? Nous répondons à toutes ces questions dans ce guide d'achat entièrement consacré aux masques anti-pollution.

vogmask-masque-anti-pollution
efficacité des masques antipollution

Pourquoi se protéger ? Est-ce vraiment efficace ?

Aux grands maux les grands remèdes

Circuler en Vleu (véhicule léger électrique unipersonnel) procure une grande liberté, et permet de profiter de l'air frais sans être confiné dans les transports, ou, pire dans sa voiture. Cela améliore non seulement notre qualité de vie mais aussi indirectement notre santé. En effet, l'air du métro, de votre intérieur ou encore de votre voiture sont souvent beaucoup plus pollués que celui de l'extérieur (cf; pollution dans le métro parisien). Pour autant, les nombreux pics de pollutions de plus en plus courrant doivent nous encourager à nous protéger : les particules polluantes que nous respirons sans cesse vont directement dans nos poumons, et peuvent causer des complications allant jusqu'au risque létal pour les personnes les plus faibles. La pollution de l'air représente tout de même la 3ème cause de mortalité en France, avec 48 000 morts par an.

Sans aller jusque là, on perd environ deux ans d'espérance de vie juste en respirant... cela fait réfléchir !

 Un être humain a besoin de respirer 15 000 litres d'air dans une seule journée pour pouvoir assouvir ses besoins en oxygène. Il est donc primordial de se protéger correctement. Heureusement, l'innovation et le progrès sont souvent porteurs de bonnes nouvelles ! Avec le temps, de nombreuses solutions émergent : les masques anti-pollution sont un moyen de protection durable et terriblement efficace. Aujourd'hui, ils ont beaucoup évolués, ils sont légers, esthétiques, et de plus en plus efficaces !

 

prochain pic de pollution à Paris

De quelle pollution se protéger ? 

La présence de polluants dans l'air est constante et a de nombreuses sources, y compris naturelle (on se rappelle de l'immense pollution lié aux éruptions volcaniques). Ceux qui posent réellement problème ont pourtant souvent une origine liée à l'activité humaine : modes de transport (essence ou diesel), mode de chauffage, industrie, consommation d'énergie...

Il en existe deux grands types:

Les polluant primaires sont ceux directement émis par les activités polluantes de l'homme et sont directement éjectés dans l'air : dioxyde de soufre, monoxyde d’azote ou de carbone, particules (les fameuses "poussières"), métaux lourds, différents composés organiques volatils...

Le polluants secondaires sont le résultat de modifications chimiques ou physiques entre les polluants et les effets des variations climatiques (dioxyde d'azote, particules, ozone...).

Ces pollutions sont ensuite transportées par les phénomènes climatiques habituels tels que le vent, la pluie ou encore les variations de température. Ils sont présent constamment dans l'air. Parfois, leur niveau atteint un seuil critique : les pics de pollution.

Les particules fines 

Présentes dans le premier groupe, les particules sont dangereuses de part leur taille et leur capacité à rester dans les poumons. Ces micro-particules sont invisibles à l'oeil, souvent inodores, mais elles sont parmi les plus toxiques. On les distngue selon leur taille:

- Les particules PM10, de taille inférieure à 10 µm (6 à 8 fois plus petites que l'épaisseur d'un cheveu ou de la taille d'une cellule) et qui pénètrent dans l'appareil respiratoire.

- Les particules fines ou PM2,5, inférieures ou égales à 2,5 µm (comme les bactéries) et qui peuvent se loger dans les ramifications les plus profondes des voies respiratoires (alvéoles).

Ces particules ont des effets sur la santé, principalement au niveau cardiovasculaire et respiratoire.

Ce sont, entre autres, ces particules que les masques antipollution vont filtrer.

protection contre les particules fines
efficacité du masque antipollution

Comment fonctionnent les masques anti-pollution ?

Si le principe est relativement simple, les masques anti-pollution sont des concentrés de nouvelles technologies. De multiples procédés ont été élaborés dans le but de filtrer un maximum de particules toxiques (particules fines, virus, bactéries, alergènes, fumées, pollens et autres poussières) présentes dans l'atmosphère. Vous respirerez donc un air beaucoup plus pur. Dès la première utilisation, vous sentirez une différence notable !

Comment fonctionne les masques ? Sont-il tous les mêmes ?

Les masques sont dotés de plusieurs couches filtrantes ultra sophistiquées et d'une ou deux valves d'extraction d'air.

Les couches filtrantes permettent de stopper les particules de plus ou moins grandes tailles, tandis que les valves d'extraction permettent une respirations fluide et l'évacuation de l'humidité. 

Attention, on confond parfois l'un avec l'autre! Le rond noir correspond à la valves d'expriation alors que les filtres recouvrent toute la surface du masque.

Les deux aspects sont très important! Le port d'un masque sans valves d'extraction ou de débit insuffisant peut être plus nocif que pas de masque du tout. En effet, cela engendre une sur-inspiration qui entraine d'autant plus de particules nocives dans vos poumons.

Les filtres:

Les masques anti-pollution ils sont tous composés de plusieurs couches de filtration. Certains ont une action chimique (c'est le cas des couches à charbon actif), d'autres ont des actions mécaniques, électrostatiques ou encore anti-odeur. Le nombre de couche filtrante peu varier en fonction des marques et des modèles. Pour connaitr le mieux adapté, il faut surtout se rapporter au niveau de filtration normatives auxquels ils sont conformes (Voir parapraghe suivant).

Pour le cas du Vogmask, deux couches actives viennent vous protéger des menaces extérieures : un filtre à charbon actif ainsi qu'un filtre de norme N99 (voir la page consacrée aux normes des masques anti-pollution). Concernant le R-Pur, ce sont trois couches différentes qui viennent stopper la pollution environnementale : le double-filtre de technologie "Nano filtration" lui permet même de dépasser les exigences des normes européennes.

 

Les fonctions des valves d'expiration

Vous pouvez choisir entre des masques avec une ou deux valves d'expiration (les ronds noirs qu'on voit sur les masques). Elles ont une fonction essentielle, et même plusieurs dans l'efficacité de votre masque!

Les valves présentes sur les masques permettent d'expulser un maximum d'air en dehors du masque, et ce pour ne ressentir aucune gêne lors de la respiration. Vous ne ferez pas plus d'effort pour respirer que si vous n'aviez pas le masque sur votre bouche. Plus vous respirer de façon fluide, plus le masque sera efficace.

Ainsi, pour une pratique sportive, ou la respiration est plus forte, il faut préféré un modèle avec deux valves ou une valves de haut débit d'air.

De plus, elles servent à améliorer la ventilation interne et à evacuer l'humidité de l'air expiré. Une bonne déshumidification permet un port plus agréable. On ne finit pas le visage complètement trempé. Le port d'un masque antipollution adapté est possible même maquillé.

Troisième et dernière fonction, elles permettent de matriser le flux d'air vers l'extérieur, en évitant qu'il ne parte de tout coté et créé des chemins de fuite. Les flux d'air chauds ainsi redirigés évite l'apparition de buée sur votre visière ou vos lunettes. Quand on vous dit que tout a été étudié !

Attention! Un masque antipollution n'est pas un masque médicale! L'air expiré n'est pas filtré, il ne protège donc pas vos proche de vos propres virus/bactéries.

preservez-votre-sante-masque-anti-pollution

Des normes strictes


Les masques anti-pollution sont soumis a des normes strictes. Ces normes sont différentes selon les pays/continent. Cela signifie que leur conception a été scrupuleusement vérifiée et homologuée par un organisme indépendant selon les critères définis par l'Union Européenne. Pour ne citer que lui, le modèle R-Pur, par exemple, respecte dépasse même les taux les plus hauts de la norme de l'UE. 

En Europe, les nomres qui régissent les demi masque anti pollution est l'EN149:2001. Elle définit les types d'essais les produits d'essais le niveau de filtration à atteindre, la durabilité du masque... Ils sont ainsi testés dans des conditions draconiennes pour être sur que vous serez bien protégés.

La norme Européenne sert également à classer les masques selon différentes catégories de taux de filtration:

- FFP1 : filtre au moins 72% des particules

- FFP2 : Filtre au moins 95% des particules

- FFP3 : Filtre au moins 98% des particlues. 

D'autres normes comme les normes américaines (telles que NHOH99, CFR Part 84.181), classent les masques selon le nombre et la taille de particules filtrée. Par exemple, un masque N99 signifie que 99% des particules de plus de 0.3 microns sont filtrées selon la norme.

Plus les filtres contenus dans les masques stoppent des particules de petite taille, plus ils sont considérés comme protecteurs.

[LIEN] Plus d'informations sur les normes de sécurité des masques anti-pollution

 

 

rpur masque antipollution made in france

Dois-je changer le filtre ? Si oui, quand changer le filtre de son masque antipollution ?

Quand on commence sa recherche, on constate des prix très variables d'un modèle ou d'une marque à l'autre, alors il est normal de se demander quelle est la durée de vie d'un masque antipollution et si on peut changer le filtre. En fait, cela dépend du modèle choisi.

Non

Pour des modèles comme Vogmask vous n'avez pas besoin de changer le filtre. Le filtre étant l'essence même du masque. Ils sont réutilisables pendant une période donnée en fonction du taux de pollution. Cette période est en général notée sur les documents qui accompagnent votre masque. Elle est approximativement de 18 mois ou 400H d'utilisation dans un environnement normalement pollué. Cela en fait un excellent rapport qualité prix.

Oui

Sur d'autres modèles (comme le Rpur ou certains masques Respro), vous pouvez changer le filtre sans changer de masque. Une donnée à prendre en compte lors de votre achat. Un masque où le filtre est changeable est souvent plus cher à l'investissement. Cependant, sur le long terme, son utilisation peut s'avérer plus rentable lié au rachat uniquement des filtres. Certains, comme Rpur, proposent même un filtre de rechange inclus avec l'achat du masque. Le filtre se change tous les 1 à 2 mois si vous l'utilisez en ville, ou tous les 500km.

Le fabricant français Rpur a mis au point une application capable de mesurer la pollution de l'air que vous respirez et d'évaluer quand vous devez changer votre filtre. Astucieux ! 

Une autre solution pour estimer qu'il est l'heure de le changer est votre capacité à respirer librement.

Peut-on laver un masque antipollution ?

Les masques antipollution ont une durée de vie assez longue. Il est donc judicieux de bien les entretenir. Mais attention, on ne peut pas faire n'importe quoi. Il faut éviter de le passer en machine. Voici comment bien les entretenir pour en profiter longtemps : "bien entretenir son masque antipollution".

Capture d'écran 2017-12-13 11.10.32

Comment choisir sa taille de masque ? Comment bien porter son masque ?

Pour que le masque anti-pollution soit efficace, il faut bien choisir sa taille et bien l'ajuster à son visage. L'idéal biensur est de se rendre dans une boutique pour essayer les différents modèles et tailles. Si ce n'est pas possible, voici quelques conseils  "choisir la bonne taille de masque antipollution et bien le porter"

Choisir la bonne taille et bien ajuster votre masque à votre visage garantira la plus grande efficacité. S'il est trop grand ou mal mis, de nombreuse fuites nuiront au taux de filtration.

masque anti pollution confortable et leger

Est-il confortable de porter un masque anti pollution? 

En plus de leur qualité de filtrage, les masques ont été conçus pour vous procurer un bien-être optimal. Vous ne ressentirez preque aucune gêne en les utilisant, quelque soit le moyen de transport que vous utilisez (trottinette, gyroroue, skate, deux-roues...). Ils sont créés pour être léger (entre 50 et 60g), dans des textiles doux spécialement choisis pour leur qualité de résistance et de confort.

Certains vont encore plus loin : grâce au revêtement interne anti-transpirant de chez R-Pur, vous serez à l'aise dans votre masque. Sa technologie de régulation de la température vous permet de rester au frais en été ou lors d'un effort et vous protège de l'air frais en hiver. Vous n'aurez plus besoin de cache-cou ou d'écharpe, ce qui est un atout non négligeable en terme de confort ! 

Des systèmes d'attache qui diffèrent

On distingue deux approches concernant l'attache du masque, selon le fabricant. 

Certains ont décidé d'opter pour une attache semi intégrale. C'est le car de R-Pur ou de Respro. Les attaches ont été conçues afin de permettre l'enfilement d'un casque par dessus le masque, ce qui le destine également aux deux-roues motorisées. leur attache sont solides et ils tiennent bien en place même sous l'effet de la vitesse.

Au contraire, d'autre comme  Vogmask, ont davantage misé sur la discretion, et la simplicité. Destinés aux utilisateurs de vélo, trottinette électrique, de skate ou de monoroue, les masques anti pollution Vogmask sont dotés de deux lanières simples qui se fixent dérrière les oreilles et qui restent néanmoins confortables. Pour ceux qui souhaitent un confort supplémentaire ou qui utilisent un casque de protection, une solution existe : acquérir un tendeur élastique en plus du masque, qui s'accroche aux deux lanières pré-existantes, et viennent entourer votre tête pour une tenue et un confort accrus. Son prix avoisine généralement les cinq Euros, pas de quoi faire exploser votre budget !

 

Une esthétique moderne

 

En portant un masque anti-pollution vous pouvez afficher votre style. Que vous préfériez l'assortir à votre veste, ou que vous optez pour la sobirété, aujourd'hui, il y en a pour tous les goûts. La plupart des modèles possèdent un design coloré et original qui les rend bien plus attrayants que des appareils de protection classiques. Conçus pour être discrets (comme le modèle Vogmask) ou utilisés dans des zones de forte pollution (comme le modèle R-Pur), vous en trouverez forcément un à votre goût ! De plus, différentes tailles sont parfois proposées, de quoi satisfaire les petits comme les grands.

Suivez le guide pour [LIEN ]bien choisir la taille de votre masque anti-pollution [FIN LIEN].

Quel masque pour quel usage ?

Selon le type de véhicule que vous utilisez (trottinette, gyroroue, vélo, scooter, moto, etc.), la protection et le confort demandés ne seront pas les mêmes. Le type d'environnement dans lequel vous évoluez va également jouer en la faveur d'un modèle ou d'un autre.

- Vous portez un casque et/ou vous êtes dans une zone de forte pollution : le modèle R-Pur est tout à fait adapté à ce type d'utilisation. Ce masque semi-intégral s'adapte parfaitement au port du casque, et son taux de protection est tel que vous pouvez sans aucune crainte affronter le périphérique ou des zones urbaines très polluées.

Vous souhaitez quelque chose de moins encombrant et/ou vous utilisez un véhicule léger électrique unipersonnel (VLEU) : le Vogmask fera très bien l'affaire. Plus léger que son concurrent, il s'adapte très bien aux utilisations un peu moins intenses, bien qu'il protège également de manière efficace, surtout dans sa version double valve.

 

Comparer les masques antipollution

 

Chez MobilityUrban, nous vous proposons différents types de masques anti-pollution. Chacun d'eux possède des caractéristiques différentes et s'adapte à des usages plus ou moins spécifiques. Pour vous aider à faire votre choix, voici un petit résumé de critères qui vous aiguilleront dans votre choix :

 

Vogmask

 

Les masques de marque VogMask allient simplicité et technologie de pointe. Les filtres (à particules et à charbon) sont cousus directement sur le tissu. Deux modèles sont disponibles, avec une ou deux valves à expiration. Trois différentes tailles vous sont proposées.
 

Atouts : Discret, original (différentes variations graphiques), pratique, fin et léger.

Faiblesse : A changer tous les 3 ans maximum ou au bout de 400 heures d'utilisation.

Usages : Tous types de mode de transport. Piétons, vélos, trottinettes, gyroroue, skate, motos...

Normes de certification : CE, EN149 (FFP1 et FFP2), N99 (norme US), KF-94, KN-95 (normes sud-coréennes).

Durée de vie : 400 heures.

Tailles : S (enfants de 3 à 7 ans), M (enfants à partir de 8 ans et femmes de petite corpulence), L (adultes).

 

R-Pur

Les masques R-Pur ont été conçus et fabriqués en France. Ils se targuent de proposer la meilleure filtration au monde, grâce à trois filtres intégrés et interchangeables (il est donc inutile de racheter un masque). Ils sont entièrement imperméables car dotés d'une revêtement déperlant. Moins discrets que les Vogmask, ils restent quand même esthétiques grâce à plusieurs motifs imprimés, et ont l'avantage de tenir plus longtemps (puisque vous n'avez qu'à remplacer le filtre à l'intérieur) et de filtrer davantage de particules fines. A noter qu'il existe une application smartphone vous permettant de savoir quand changer votre filtre.

 

Atouts : Efficacité optimale, durée de vie quasi-illimitée, fabrication française, application smartphone.

Faiblesse : Légèrement imposant.

Usages : Spécialement étudiés pour les utilisateurs de 2 roues. Scooter, motos, vélos. Convient également pour des modes de transports plus légers.

Normes de certification : CE, EN149 (FFP3).

Durée de vie : Filtre à changer selon utilisation).

Tailles : Taille unique (adulte).

 

Conclusion

 

La pollution est un vrai problème pour nous qui nous déplaçons à l'air libre, que ce soit dans les grandes villes ou même dans les zone rurales. Pour pallier à ce phénomène, il existe plusieurs types de masques anti-pollution qui s'adapteront à vos habitudes de déplacement. Tous efficaces, le VogMask est davantage destiné à ceux qui recherchent quelque chose de léger et discret, tandis que le R-Pur est plutôt adapté aux grandes villes et aux utilisations intensives. Lequel choisirez-vous ?

 

choix-masqsues-anti-pollution
Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..