Comment éviter les pannes de trottinette électrique ?

Si on veut bien utiliser sa trottinette électrique et la préserver le plus longtemps possible, le mieux c'est de commencer par bien la connaitre pour éviter les pannes...  Qu'est ce qu'un contrôleur ? À quoi sert un BMS ? Revenons-en donc au B_A_BA pour comprendre comment fonctionne une patinette électrique. Cela pourra vous aider à entretenir votre trottinette électrique, anticiper ou à diagnostiquer des pannes. Nous parlerons ici des points communs à toutes les trottinettes électriques. Certaines peuvent présenter des particularités comme la présence de deux moteurs, de deux contrôleurs, de deux prises de charges, etc. 

 

Note pour les puristes : on ne rentrera pas dans des détails trop techniques. L'objet de cette page est de permettre à chacun d'identifier les éléments et de comprendre leurs interactions pour effectuer un pré-diagnostique.

 

 

moteur de trottinette. ouvertjpg

COMMENT FONCTIONNE LE MOTEUR ÉLECTRIQUE D'UNE TROTTINETTE ? 

Dans 99% des cas, il s'agit d'un moteur dit "brushless". Pour faire simple c'est un moteur qui s'entraîne lui-même, il n'a pas besoin de courroie, ni de chaine. Un signal électrique provenant du contrôleur, selon une séquence particulière, crée un champ magnétique qui fait tourner une partie mobile (rotor) autour de la partie fixe (stator).

Le rotor est constitué d'aimants fixes alternés nord/sud, et le stator de bobinages de cuivre, on y ajoute un peu d'électronique et notamment des capteurs dit à "effet hall". Le courant électrique délivre, avec une certaine séquence, aux bobines par le contrôleur ; et crée un champ magnétique tournant dans le stator. Les éléments du rotor (la partie externe du moteur) tendent à suivre le champs magnétique, et se mettent à tourner. Le gros avantage de ce type de moteur est le risque de panne très faible et une grande longévité. En effet, il n'y a pas de frottements mécaniques et donc pas d'usure. 

 

Quelles sont les pannes les plus courantes sur les moteurs ? 

- Infiltration d'eau : normalement c'est un des éléments les plus étanches, mais ce n'est pas le cas pour toutes les marques. L'eau peut aussi endommager les roulements.

- Le forçage : dépasser la charge maximum admissible peut forcer et engendrer un échauffement du moteur. De même, un moteur peut forcer dans une côte trop sévère par rapport à ses capacités.

 

 

Comment éviter les pannes du moteur de trottinette ?

- Respecter les conditions d'utilisation définies par le fabricant : par exemple, ne pas monter à deux personnes.

- Dans une pente trop sévère, quand vous commencez à sentir le moteur en peine, donner quelques coups de pied pour le soulager. 

- Nettoyer AVEC UN CHIFFON (et non à l'eau) la crasse qui s'accumule autour de l'axe du moteur. Cela peut éviter d'abimer le joint et de laisser s'infiltrer l'eau.

 

 

 

Contrôleur de trottinette electrique

QU'EST-CE-QU'UN CONTRÔLEUR DANS UNE TROTTINETTE ÉLECTRIQUE ?

C'est ce qu'on pourrait appeler le "cerveau" ou le coeur de la trottinette. D'une part, il collecte les informations de santé et voltage de la batterie : santé du moteur, capteur de frein, pour les remonter vers l'afficheur sous forme de jauge de batterie, code erreur, calcule de vitesse/distance, etc. D'autre part, il collecte les ordres des commandes (accélérateur/frein/lumière/sonnette si électronique) pour gérer la délivrance de l'énergie de la batterie à la bonne tension au moteur, à l'afficheur, aux éclairages, etc. Bref, c'est l'élément central qui gère l'ensemble des flux ou presque.  

 

C'est aussi grâce à lui que deux moteurs de même puissance nominal sur le papier peuvent avoir des comportements différents, ou que deux batteries de capacité équivalente peuvent avoir plus ou moins d'autonomie. On peut ne pas exploiter la même portion de la courbe de puissance d'un moteur, ou optimiser plus ou moins bien l'énergie délivrée par la batterie.

Quand il y a bridage, c'est souvent lui aussi qui en est la source via un câble qui forme une boucle ou un paramètrage qui l'empéche de délivrer le maximum de potentiel de puissance du moteur. Comme c'est l'élément le plus complexe et le plus centrale c'est aussi souvent lui qui est victime de panne électrique les plus courantes. 

 

 

Comment reconnaître une panne de contrôleur ?

Les symptômes sont plus variés : cela peut être un moteur qui ne fonctionne plus, qui fait un bruit anormal ou qui semble "coincé". Cela peut être également une perte d'accélération, un afficheur qui ne s'allume plus ou des éclairages défaillants, etc.

Heureusement le changement est assez facile, si on suit quelques précautions comme : bien identifier et enregistrer les branchements de chaque fils avant de déconnecter le contrôleur en place. Les connections ne sont pas toujours (un euphémisme) identifiées correctement, et parfois les connecteurs sont identiques. 

 

 

Quelles sont les causes courantes de panne du contrôleur de trottinette ?

  • L'oxydation des composants par infiltration d'eau

  • La surcharge

  • La conception inadaptée du controleur 

 

 

 

afficheur trotitnette etwow

QU'EST-CE-Q'UN AFFICHEUR ET/OU GACHETTE D'ACCÉLÉRATEUR ? 

Ces deux éléments sont souvent associés : l'afficheur reçoit des éléments du contrôleur pour afficher des données, sur la mesure du voltage qui permet d'avoir la jauge de batterie. Il recoit également des informations sur le nombre de tours effectués par la roue pour vous donner la vitesse, la distance parcoure, etc. Les gachettes sont bien entendu des variateurs.

 

Il existe essentiellement deux systèmes :

  • Les trottinettes qui possèdent une gachette d'accélérateur d'une part et de l'autre une carte/afficheur. Cas des Xiaomi, Etwow, etc.
  • Les trottinettes dont l'afficheur et la gachette d'accélération sont intégrés : Cas de kingsong N1B, Speedway, Speedtrott, etc.

 

 

Quelles sont les causes courantes de panne sur la gachette/accélérateur ?

  • Les pannes de gachette peuvent être mécanique : en effet, le ressort de rappel peut soit se déboiter, soit avoir été forcé lors d'une chute par exemple.
  • La carte peut avoir subit l'oxydation de ses composants par infiltration d'eau.

 

Pour éviter les pannes on veillera à respecter les conditions d'utilisations et de non exposition à l'eau.

 

 

 

 

batterie-egret-one

COMMENT FONCTIONNE UNE BATTERIE DE TROTTINETTE ÉLECTRIQUE ?

Sa fonction est simple, c'est la réserve d'énergie. Elle est, elle-même, constituée de cellules empilées et reliées entre elles (ici on parle de batterie lithium les plus répandues), et d'un BMS (Batterie System Management). Le BMS est une carte éléctronique qui assure la sécurisation et la recharge des cellules. Il gére la tension, l'équilibrage des cellules à la recharge (c'est à dire que chaque cellule reçoit la même quantité d'énergie) et la gestion de la température.

 

Souvent quand on parle de batterie Samsung, LG, Sony, il s'agit des producteurs de cellules qui composent votre batterie plutôt que la batterie elle-même qui peut avoir été assemblée par un autre organisme. Il est important que la batterie elle-même soit CE.

Les batteries lithium peuvent être dangereuse. Elle sont inflammables et explosibles. Il est donc primordiale de faire attention à ne pas les endommager, et à les stocker dans de bonnes conditions d'humidité / température. Compte tenu de la nature instable et les risques associés aux batteries lithium, mieux vaut faire faire les interventions par un professionnel spécialiste. En général, les batteries sont changées plutôt que réparées.

 

 

Comment éviter les pannes de batterie ?

  • L'oxydation du à l'eau peut être évitée en s'assurant de la non exposition à l'humidité, trop grande ou trop fréquente, et de la faire sécher si elle a été exposée.

  • Respecter les conditions de charges optimales : il vaut mieux les charger le plus souvent possible. Le viellissement est bien meilleure et la durée de vie bien plus grande si les cycles sont courts. Quelques résultats d'observation que l'on peut trouver sur le site de l'AVEM (Association pour l'Avenir du Véhicule Electro-Mobile) : vieillissement = pas plus de 300 cycles de décharge/recharge à 100% avant que la capacité chute en dessous de 70%, 1.500 dans une fourchette de profondeur de décharges régulières de 20 à 40%, mais 10.000 cycles lorsqu’on ne décharge pas de plus de 10% les cellules. D'où l'importance d'avoir bien dimensionné sa batterie à l'achat.

  • Ne laissez pas brancher le chargeur en permanence.

  • Dans les premières générations de trottinette Xiaomi, les vibrations trop importantes pouvaient dé-souder un des composants. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas.

 

 

 

 

 

poignee-frein-sonette

QUELS FREINS POUR MA TROTTINETTE ELECTRIQUE? 

Les freins de trottinette électrique comporte un composant électrique appelé : capteur de freinage. Ce capteur s'enclenche quand vous freinez, et donne l'ordre au moteur via le controleur de se stopper. Sur certains modèles, l'ordre est également d'inverser les phases du moteur pour le faire freiner. Ce qu'on appelle le frein moteur.

Quand ce capteur est endommagé, il transmet en permanence le signal du frein et donc empèche le moteur de fonctionner. Les freins eux même sont de 3 types principaux :

 

  • Le frein électromagnétique : 

C'est celui qu'on trouve en général, sur les trottinettes légères comme E-twow ou Inokim mini. Il agit d'une gachette actionnable au pouce. Ce frein fonctionne en inversant les phases du moteur brushless. Il s'agit d'un freinage très efficace sur les machines de moins de 12 kg. Le frein va réduire très fortement votre vitesse, cependant, il n'ira jamais jusqu'à bloquer votre roue. C'est ce qu'on appelle le système ABS sur les trottinettes électrique. En général, ce type de frein electromagnétique est doublé par un frein mécanique au pied dit "frein d'urgence".

 

  • Le frein à tambour

Disponible sur les modèles intermédiaires, il s'agit d'un frein mécanique actionné par une poigné de type vélo. Ce frein assure un freinage efficace et progressif sans être violent. Il fonctionne grace à une machoire qui vient ce serrer sur un tambour cylindrique. Il est durable dans le temps, et ne nécessite pas de réglage. Les plaquettes sont à changer environ tous les 18 mois selon votre utilisation. 

 

  • Le frein à disque

Ce type de frein se rencontre particulièrement sur les trottinettes à grandes roues ou puissantes. Une machoire portée par un étrier de frein vient serrer un disque attaché à la roue. 

Il s'agit certainement du système de freinage le plus efficace. En version à cable, il nécessite des réglages réguliers afin de s'assurer du parallelisme et de l'écartement des plaquettes de freins.  Il est à manier de façon douce et plutôt par petites pressions successives car il peut aller jusqu'à bloquer la roue. Il existe en version frein hydraulique pour les trottinettes à double moteurs. Dans ce dernier cas, c'est la pression de l'huile contenu dans une tubulure qui actionne l'étrier à partir de la poignée. Il ne nécessite presque pas de réglage, mais a besoin de purge régulière.

 

 

 

 

Voilà vous savez presque tout sur le fonctionnement et les composants de votre trottinette électrique. Nous esperons que cela vous permettra de faire un pré-diagnostique en cas de problème ou d'anticiper les pannes en respectant nos astuces.

 

 

 

 

À lire aussi:

Comment éviter les crevaisons de trottinette électrique

Quelle pression mettre pour les pneus de trottinette électrique ? 

Astuce pour utiliser sa trottinette selon la saison

Comment nettoyer sa trottinette électrique en sécurité

 

Découvrir nos magasins de Paris, Lyon, Toulouse, Lille et Limoges

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,