Mobilityurban.fr Mobilityurban.fr

QUALITÉ DE L'AIR : PROTÉGEONS NOS ENFANTS, DÉPLAÇONS-NOUS AUTREMENT !

En France 3 enfants sur 4 respirent un air pollué et 13% des morts en Europe sont liés à la pollution de l'air (soit 630 000 décès par an), une bonne raison de parler de la journée nationale de la qualité de l'air qui a lieu ce mercredi 16 Septembre. Cette journée ,créée par l'UNICEF en 2015, sert à sensibiliser les français sur l'importance de respirer un air de bonne qualité. Avouons le... depuis qu'on porte des masques toute la journée, on sait l'importance de juste, respirer librement mais a quoi bon si c'est pour respirer un air pollué... Cette journée doit donc nous permettre de prendre conscience que l'air est précieux et nous inciter à réduire les émissions qui l'empoisonnent.

 Au premier rang des secteurs polluants: Les transports ... alors si c'est le moment plus que jamais de repenser notre façon de nous déplacer et changer de mobilité

 

Depuis plus d'un an, l'UNICEF se bat pour mettre en valeur les effets graves de la pollution de l'air en ville sur nos enfants, et surtout lors de leurs déplacements à l'école. Alors aujourd'hui, nous souhaitons nous aussi apporter quelques réponses à ce fléau et pourquoi changer nos habitudes de déplacements peut nous aider, mais surtout aider nos enfants ! 84% des parents se disent pret à abandonner la voiture et vous?

Découvrez pourquoi un engin de déplacements personnels motorisé peut devenir la meilleure solution pour vous et votre enfant. 

 

 

 

DÉPLAÇONS-NOUS AUTREMENT : 3 ENFANTS SUR 4 RESPIRENT UN AIR TOXIQUE...

C'est triste, mais c'est une réalité... En France, 3 enfant sur 4 respirent un air pollué. Cette informations montre l'impact de la pollution à court et long terme sur leur santé. Des chiffres qui font mal, et malgré une prise de conscience de plus en plus grandissante, les mesures prises restent minimes. 

 

Les enfants sont beaucoup plus vulnérables.

Nous sommes tous touchés par la pollution de l'air, mais les conséquences sur notre organisme et celui de nos enfants sont différentes. Nos bambins sont les premiers touchés à cause de l'immaturité de leurs organismes et de la fréquence à laquelle ils respirent. Un enfant a une respiration une fois et demie plus élevée que celle des adultes. Conséquence ? Des pathologies plus ou moins graves, et qui peuvent s'accentuer dans le temps, apparaissent... On pense à l'asthme, l'obésité, les syndromes dépressifs, les allergies, etc. Autant de maladies qui peuvent se développer durant l'enfance ou dès le stade foetal.

À ce moment, les pro voitures nous diront que la pollution de l'air n'est pas dû qu'aux transports... Et ils ont raison ! Pour celles et ceux qui ne le savaient pas, elle est également due à la mobilité urbaine, au chauffage à bois ou aux rejets industriels. De plus, la météo, l'urbanisme et la géographie des villes peuvent aggraver cette pollution. Malgré tout, les transports routiers restent les principales sources de pollution de l'air en ville. Ils sont responsables, à l'echelle nationale, de 63% des émissions d'oxydes d'azotes, de 15% des émissions de particules et de 11% de composés organiques volatiles... Et ces chiffres augmentent dans les zones urbaines, près des grands axes routiers. 

 

Les déplacements pour aller à l'école, le fléau des enfants...

Il faut savoir que la majorité des lieux d'accueils pour enfants se trouve à proximité d'axes routiers, cela accentuant leur exposition à un air pollué. Rajoutons à cela que l'une des plus grosses problématiques actuelle est la façon dont l'enfant se déplace pour aller à l'école. En effet, nombreux parents privilégient la voiture pour emmener leurs enfants. Pour eux, la voiture est le moyen de transport le plus rapide et le plus sûr pour leurs enfants... Aujourd'hui ces arguments laissent à désirer, car le surnombre de voitures dans nos rues augmente les temps de trajet, et le côté sécure de l'habitable est à remettre en question. Certe l'enfant est protégé d'un eventuel accident, mais sa santé en pâtit car l'habitacle d'une voiture concentre un maximum de pollution. Cela est dû à l'accumulation des émissions des pots d'échappement des voitures alentour qui s'ajoute aux polluants internes du véhicule. La proximité entre véhicules exposent d'avantages les passagers à ces nuisances, et les types des rues et les tunnels peuvent influencer sur la pollution engendrée. 

Alors comment se déplacer autrement avec nos enfants ? Se déplacer autrement aura t-il un véritable impact positif sur notre santé et celle de nos enfants ? 

 

 

 

qualite-air-journee-nationale-mobilityurban-se-deplacer-trottinette

DÉPLAÇONS-NOUS AUTREMENT : 84% DES PARENTS PRÊTS À LAISSER TOMBER LA VOITURE ?

Ce n'est plus une grande nouveauté, notre air est (trop) pollué et il est grand temps d'agir ! Selon le sondage 2020 de l'UNICEF et Harris Interactive, 70% des parents déclarent utiliser la voiture pour emmener leurs enfants à l'école, alors qu'ils habitent à moins de 2 km. Cette facilité à prendre la voiture pour des trajets aussi courts provoquent des embouteillages, du stress chez les parents/enfants et une pollution importante autour de l'école. Alors comment se déplacer autrement en protégeant nos enfants et en veillant sur notre santé et la leur ? 

 

Penser aux mobilités alternatives...

La solution la plus simple et la plus rapidement envisageable est celle de changer de mobilité. Selon le sondage de l'UNICEF, 84% des parents seraient prêts à laisser tomber la voiture pour emprunter des modes de transport plus doux. Leurs principales motivations sont pour 53% des sondés une volonté de moins polluer, pour 40% le besoin de passer un moment privilégié avec leur enfant et pour 28% des sondés, cela leur permettrait d'éviter la sédentarité. Alors vélo, marche à pied, trottinette électrique ou gyroroue, les mobilités douces apporteront un changement dans ces trajets pouvant être jugés pénibles et stressants. 

 

La trottinette électrique, un moyen rapide et sécure pour les déplacements des enfants et parents...

Avez-vous déjà pensé à la trottinette électrique pour votre enfant ? Cet EDPM pourra faire la différence dans son quotidien. Compact, rapide, confortable et sécure, votre enfant ou votre ado pourra aller rapidement à l'école en toute indépendance. Et si vous vous inquiétez pour la planète, sachez que les patinettes électriques ne sont pas les engins à moteur les plus polluants, bien au contraire. Leurs émissions ne sont que de 30 à 60 g de CO2/km, cela reste deux à trois moins qu'une voiture. Alors pas d'inquiétude à ce niveau, sachez que vos déplacements ne détruiront pas notre terre... Et si votre trajet ou celui de votre enfant est un peu trop loin, il sera toujours possible de varier les plaisirs en utilisant les transports en commun (métro ou bus). L'avantage de cette mobilité est qu'elle est compacte et facilement transportable à côté de soi (bien évidemment cela dépend du modèle, une Xiaomi ou une Etwow, sont parfaites pour les déplacements multimodaux). 

 

Toutefois, il y a quelques règles à respecter... Et oui, avec la sortie de la loi pour la réglementation des EDPM, les trottinettes électriques ne sont plus à mettre entre toutes les mains. Depuis le 25 octobre 2019, seul les enfants âgés de 12 ans ou plus peuvent avoir une patinette électrique. En dessous de cet âge légal il pourra utiliser une trottinette mécanique ou une autre mobilité douce en attendant d'avoir 12 ans. Et si vous pensiez pouvoir transporter votre bambin devant vous, cela est également interdit et vous risquez d'avoir une amende si vous vous faites contrôler. Alors comment faire à ce moment ? Nous vous fournissons nos conseils pour que votre enfant et vous-même puissiez vous déplacer en toute sécurité : 

 

Déplacements scolaires/quotidiens avec un enfant âgé de 12 ans et plus : Votre enfant est en âge d'avoir son engin de déplacement personnel motorisé ? Fournissez-lui un casque pour se protéger et des protections pour plus de sécurité. Apprenez-lui a respecter le code de la route, il devra se déplacer uniquement sur les pistes cyclabes et si elles ne sont pas présentes, il pourra utiliser la chaussée à condition qu'il se mette bien à droite de celle-ci. Si vous êtes effrayé à l'idée de le laisser seul, vous pouvez toujours l'accompagner avec votre propre engin électrique (trottinette ou gyroroue). On n'y pense pas forcément, mais ce type de déplacement est un vrai moment de partage avec son enfant... Vous évitez le stress des embouteillages et vous pouvez profiter pleinement d'une belle balade jusqu'à l'école ou jusqu'à son activité périscolaire.

À savoir que votre enfant devra avoir un antivol pour attacher sa trottinette une fois qu'il arrive. Cette sécurité est importante car même si son engin se trouve dans l'enceinte de l'école, un vol n'y est pas exclu. 

 

Déplacements scolaires/quotidiens avec un enfant âgé de moins de 12 ans : Votre enfant a moins de 12 ans, il ne peut malheureusement pas utiliser une patinette électrique. Toutefois, cela n'empêche pas qu'il puisse rouler avec une trottinette manuelle ou une autre mobilité douce mécanique, en attendant l'âge légal. À ce moment si vous souhaitez l'accompagner cela est toujours faisable, vous pouvez utiliser votre trottinette électrique ou votre gyroroue et rouler non loin de lui (si votre enfant utilise un vélo, il devra rouler sur la piste cyclable à côté de vous). 

 

 

 

Aujourd'hui, la pollution de l'air est de plus en plus vue comme un enjeu de santé publique... Toutefois, nous sommes encore trop peu à nous intéresser aux conséquences que cela peut avoir sur les enfants. Ces conséquences peuvent être tragique à court et long terme sur leur santé, alors quoi faire pour changer la donne ? De nombreuses associations et professionnels de santé souhaitent mettre en place des solutions pour mieux partager l'espace public, dans le but de protéger les enfants. Toutefois, ces installations prennent du temps à s'installer et il est primordial d'agir rapidement. 

C'est pour cela que changer de mobilité n'est pas une si mauvaise idée pour améliorer notre qualité de vie, notre santé et celle de nos enfants. En effet, les engins de déplacements personnels ont de vrais avantages dans le quotidien de ceux qui l'utilisent... La trottinette électrique par exemple est appréciée pour sa simplicité de conduite et sa compacité, elle est facilement transportable (en fonction du modèle) partout. Si votre enfant est âgé de plus de 12 ans, un tel engin lui permettra d'être plus facilement indépendant tout en se déplaçant en sécurité. Alors pourquoi attendre plus longtemps ? 

 

En 2020, il est grand temps de penser à modifier nos habitudes pour notre planète et notre avenir... Nos enfants méritent de vivre dans un environnement sain, et cela passe aussi dans la qualité de l'air qu'il respire.

 

 

 

À LIRE AUSSI : 

Portrait de wheeler : Joseph et Sandra, des parents en trottinette électrique

 

Poster un commentaire

Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..