Combien de fois roule-t-on vraiment sous la pluie?

NL Combien de fois roule ton sous la pluie format NL

Quand on choisit un mode de déplacement comme le vélo, la gyroroue ou la trottinette électique on s'expose aux éléments naturels. Si on profite chaque jour de l'air frais ou des rayons du soleil, la pluie peut vous inquiéter....La perspective d'arriver trempé au boulot vous effraie?  

Les electrotteurs et wheelers experimentés vous diront qu’il suffit de faire attention, de bien s’équiper et que, mine de rien, "il ne pleut pas si souvent »… Oui? mais est-ce bien vrai ? Combien de fois pleut-il pile le matin ou le soir sur votre trajet ? C'est que l’étude de Alexandre Trajan, du service Inter-régionale Nord-Est de Météo France nous révele, selon votre région, votre parcours, ou la période de l'année.

Il a analysé les données « à 6 minutes » du réseau de mesure Radome que Météo-France conserve depuis 2005 pour compter le nombre de fois où un cycliste ou un électrotteur se fait mouiller sur son trajet du matin et du soir. Si les pluies sont plus fréquentes à Renne qu’à Marseille, vous allez être surpris par les résultats de cette étude parue dans la revue "La métérorogie" .

trottnette sous la pluie

NE PAS CONFONDRE PLUIE ET PRECIPITATION!

 

Biensur les données les plus faciles à obtenir sont celles de la pluviométrie. Elles indiquent la quantité d’eau tombée et le nombre de jours ou il a plut, mais cela ne nous intéresse pas beaucoup.

Vous l’avez compris il n’est pas question ici de savoir le nombre de fois il pleut dans une année, mais bien de savoir combien de vos trajets quotidien en trottinette électrique ou en roue se feront sous une averse. Qu’ils pleuvent quand vous êtes bien au chaud au travail ou à la maison, ou encore quand vous dormez n’est pas notre propos… 

il est donc parti d'une base de donnée de MétéoFrance qui donne l’information qu’il pleut ou non dans une ville par tranche de 6minutes. La base de données remonte à 2005.

Ainsi, Alexandre a analysé près de 13 ans de données pour savoir s’il pleut ou pas dans les tranches horaires qui nous intéressent dans 16 villes de France. 

Il faut aussi faire la différence entre quelques goutes et une belle averse biensur. Il a fait l’étude pour deux seuils de pluie. Mais celui qui est intéressant est celui de 0,4mm. C’est à dire 2 verres d’eau par mètre carré. A ce niveau, il faut avoir prévu des vêtements de pluie pour se protéger et prendre les précautions qui s’imposent pour son EDPM.

Pour donner du poids a son étude, Alexandre a mis un point d’honneur à rendre son étude la plus proche possible de l’expérience d’un utilisateur lambda.

Notre météorologue cycliste a considéré des trajets allant de 6 à 60 minutes deux fois par jours à une vitesse moyenne de 18km:h. On parle de vitesse moyenne. Biensur, Alexandre considère un cycliste, mais on peut penser qu’un électrotteur, ou qu’un wheeler roulera en moyenne à peine plus vite sur ces trajet (soit ente 1,5 et 20km). Il prend en hypothèse que son sujet doit arriver tous les jours à la même heure au boulot et en partir tous les jours à la même heure. Il arrive pour 8H00 au travail et part à 17H00. Il effectue son trajet  du lundi au vendredi, hors jours férié sur une période de 47 semaines pour tenir compte des 5 semaines de congés payés. Soit 229 jours de travail, et 458 trajets par ans. 

COMBIEN DE TRAJET FAIT-ON-VRAIMENT SOUS LA PLUIE?

 

L’étude permet à chacun de retrouver à peu prêt ses conditions, cela en fonction de son temps de trajet et de sa ville. 

En ce qui me concerne 6 km en 24 minutes à Toulouse… C’est environ 19 trajets par ans qui sont mouillés soit 4 % .

Cela correspond à peu prêt à mon impression… Je suis embêtée environ 10 à 15 jours par an...une situation largement gérable en s’équipant correctement et sans encombre pour ma machine si elle peut sécher correctement entre deux.

==> Le même trajet à Paris correspond à 25 trajets idem à Strasbourg. A Rennes ou à Bordeaux c’est 30 trajets mouillé,. 

Le record absolument étant pour les Brestois avec 45 trajets par ans, cela représente environ 10 % de leur trajets annuel.

Je vous laisse regarder pour votre propre trajet.

Trajet mouillé par distance et par ville

Si le graphique précédent vous apparait trop toufus, en voici un extrait avec deux trajets cibles de 18 et 30 minutes.

trajet mouillé par ville

Bien entendu, les jours de pluie sont plus fréquents en hiver.

Pour analyser la répartition sur les saisons, l’étude pris les données sur 365 jours pour que les données de certains mois ne soit pas faussés par des jours ou des semaines de congés et donc des trajets en moins.

La répartition par mois en pourcentage de trajet mouillé laisse bien apparaitre l’effet saisonnier, et que dans la grande majorité des mois et des villes on reste sous la barre des 10 % de trajets pour lesquels on aura subit une pluie suffisante pour être mouillé.

Trajet mouillé par mois

CONCLUSION

L’étude permet à chacun de retrouver nombre de trajet mouillé dans l'année selon ou il habite et la saison.Globalement on s'aperçoit qu'on ne sera pas si souvent que ça confronté à la pluie sur son trajet.

 Se déplacer en EDPM que cela soit une trottinette électrique ou une gyroroue n’est souvent pas qu'un loisir mais bien un moyen de transport quotidien pour aller chaque jour au boulot. On n’a pas toujours le luxe de pouvoir utiliser un moyen alternatif en cas de pluie. Qu’à cela ne tienne, Se plaindre de ces quelques jours de pluies pour un electrotteur c'est un peu comme se plaindre de gratter son pare brise pour un automobiliste, image Alexandre dans son commentaire. On pourrait également ajouter que les jours de pluie, les automobilistes sont souvent coincés dans des bouchons encore plus long et pénible que les autres jours ... alors même si ce n'est pas très agréable se dépalcer en EDPM reste plus avantageux.

On peut aussi terminer par dire qu'on peut aussi parfois nous adapter et différer un départ de quelques minutes pour laisser passer le gros grain, avant de prendre la route ou sous un abris intermédiaire à la façon des motards sous les ponts autoroutiers. Comme on est certain de notre temps de trajet, on se sent plus libre de partir quelques minutes plus tôt ou plus tard pour éviter une grosse averse car on sait que cela n’aura quasiment pas d’impact sur notre temps de trajet total.

Dans tous les cas, si vous venez de prendre une belle averse, faites égouter et sécher votre trottinette avant la prochaine.

 

Et si vous êtes stressé, Alexandre d’ailleurs recommande l’utilisation de la fonction « pluie dans l’heure » disponible sur les applications météo. 

 

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Découvrir nos magasins de Paris, Lyon, Toulouse et Lille

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,