REGLEMENTATION: Le code de la route a changé! Consultez notre synthèse

Réglementation trottinette et roue électrique: Débat au sénat

 

Cela se passait mercredi 10 octobre, 80 sénateurs institutionnels et "experts" se réunissaient pour débattre du sort du Vleu (véhicule Léger Electrique Unipersonnel) ou autres e-EDP comme ils les nomment. Ce colloque d'une demi-journée, mêlait vélo électrique, hoverboard, trottinette électrique et monoroue.

Si vous ne voulez pas assister aux 3 heures de débat disponible intégralement en vidéo ici pour les plus courageux, voici quelques éléments clés de la discussion.

 

 

lir trotitnette electrique

Le colloque se tient à l'initiative de Olivier Jacquin Sénateur de la Meurthe et Moselle, et est fortement soutenu par de l'ADEME. Il a pour cadre un futur rapport que doit rendre la "délégation senatorial à la prospective", le 8 novembre sur la mobilité.

 

 

Bon ne nous le cachons pas, on a beaucoup parlé vélo lors de cette matinée...

 

Ainsi, plusieurs interventions ont surtout eu pour vocation d'encenser la pratique du vélo, avec ici ou là une légère référence aux edp. On notera en particulier celle de Virgile Caillet d'Union Sport et cycle. Pourquoi ? Parce que Union Sport et Cycle c'est la fédération de professionnel du cycle dont dépend la FPMM.

La FPMM (Fédération des professionnels de la micro mobilité) regroupe quatre membres du secteur : Décathon, Micro, la marque révo et l'importateur ecorider et quelques partenaires du monde des assurances (Allianz), des médias (e-rooling), smartmobilitylab, ....

 

La fédération n'est donc pas très représentatives des acteurs de l'électrique, cependant elle a le mérite d'exister. Alors dommage de ne pas l'avoir laissé s'exprimer pendant ce colloque ! En effet, la FPMM représentée ce matin là, au Sénat, par Gregoire Henin Directeur de Micro France n'a eu la parole qu'une minute ! On lui a seulement donné l'occasion de renouveler la demande du besoin de clarification.... 

 

Et quand Virgile Caillet d'union sport et cycle parle d'EDP, c'est seulement pour dire à quel point "ils sont intéressant dans un usage d'intermodalité du premier /dernier kilomètre". grrr.... En voila un qui n'a pas du lire notre étude sur les pratiques et les volontés des wheelers, et qui ignore que seule une toute petite partie des Wheelers et electroteur l'utilisent sur de si courtes distances....

 

prévention routière et trottinette electrique

Qu'en pense la Prévention Routière?

 

On retiendra l'intervention particulièrement intéressante de madame Anne Lavaud, de l'association de prévention Routière. On imagine que sa parole aura un impact significatif dans les discussions d'une future loi, alors on a bien tout écouté. 

 Au moins, on sent qu'elle s'est vraiment intéressée au sujet de notre mobilité, même si perdurent quelques idées reçues.

 

Elle partage lors de cette matinée une étude récemment réalisé avec les Parisiens, Bordelais, Lyonnais. Un espace de 400 m2 étaient mis à disposition et  ils ont fait tester les différents modes de déplacement: Hoverboard, Trottinette et roue. 

 

D'abord, elle a bien mis en avant qu'il ne s'agissait pas seulement d'un phénomène "des centres-villes" mais que leur utilisation va bien au-delà et notamment en milieu rurale et péri urbain, avec des gens qui pourraient parcourir 10 ou 15 km sur une départementale sans infrastructure dédiée. 

 

L'étude qu'ils ont menée est parfaitement en accord avec celle que nous avions mise en place en début d'année lors de la consultation sur la réglementation trottinette et roue électrique. 

 

"Quand on demande aux Français ou souhaitez-vous que circulent ces nouveaux engins", ils répondent à  79%les pistes cyclables et à 39% les trottoirs. Quand on pose la même question a ceux qui les utilisent eux ils répondent "ben nous c'est partout, parce que si on commence à nous dire tu circules là et pas là, comme ci ou comme ça, on perd toute une partie des qualités que nous recherchons dans ces modes de déplacement"

Au moins auront-ils entendus notre requête !

 

Vient ensuite sa principale raison d'être la prévention des risques routiers. Anne Lavaud enchaîne donc avec le fait que les utilisateurs avouent "prendre des risques et se faire peur" et que les blessures sont à peu près, les mêmes que sur des trottinettes mécaniques, mais agravées par la vitesse. 

 

Quels conseils donne-t-elle pour l'élaboration de la loi?

 

1) Des équipements :

Casque biensur, mais aussi genouillère, coudière et gilet jaune. 

Elle insiste sur ce point en mentionnant que "le fait de "s'harnacher" c'est aussi  une dimension psychologique qui fait qu'on prend conscience d'un risque".

 

2) Restez visible:

avec une limitation de vitesse biensur port du casque, genouilère, coudière, et gilet jaune!

 

3) S'assurer:

 

Leur demande par rapport à la loi ? Etre assimilé aux cycles pour l'usage des oies de circulation. (Youpi!)

prévention routière et trottinette électrique

La voix des utilisateurs?

 

La voix des utilisateurs est illustrée ce matin là par un micro trottoir.  Le seul utilisateur de trottinette électrique dans ce reportage est un jeune homme qui teste pour la première fois de sa vie une trottinette électrique Lime depuis une heure....

prévention routière et trottinette electrique

 

 

loi trottinette electrique

Qu'en pense-t-on en local?

 

Un autre intervention intéressante celle de Charles Eric Lemaignen, il représentait les collectivités locales. Il défend le fait qu'il faille une approche globale de la mobilité, de toutes les mobilités.

 

On retiendra cette phrase sur les vleu:   "La loi devra trancher et devra assurer une continuité de l'usage de la trottinette électrique. On ne va pas tout d'un coup dire ben  je m'arrête parce que j'ai plus le droit d'aller ou la route ou le trottoir ou la piste cyclable" il faudra qu'on trouve des solutions " Quite à dire qu'on le prend à la main ou qu'on roule à moins de 6km/h". 

 

Bon son dada, c'est le free floating, parce qu'il ne coute rien aux villes, et même il rapporte ! Comparativement au système type velib avec attache.

Conclusion: 

 

En résumé sur ces trois bonnes heures d'intervention et de présentation, la majorité a une fois encore mise en lumière qu'il s'agit bien d'un mode de déplacement qui présente de nombreux avantages. Le consensus s'est fait sur l'intégration dans la loi de mobilité de cet "ovni juridique" comme il l'appelle.

 

mais qu'il reste encore des idées reçues à combattre...

 

Combien de fois ai-je entendu pendant ce débat ressasser les idées reçues? "les petites roues" qui butent sur les trottoirs, les "ça freine mal", les "c'est bien pour le premier dernier kilomètre"...

Bref, il reste du boulot. Ils ont régretté de ne pas avoir un espace de démonstration, et on vous le dit nous aussi!!! On aurait tellement aimé leur faire voir la réalité des produits...

 

Pendant ce temps on continue de recenser vos témoignages sur le thème "comment le Vleu à changer ma vie!". N'hésitez pas à participer !

Commentaires (3)

le

La e-roue a changé mon quotidien - Je voyage avec mes contrats dans plusieurs villes d’europe, et pour me rendre au travail je peux utiliser ma roue jusque 20km chaque matin et soir.
Ce n’est pas juste un moyen de déplacement mais aussi un outil culturel car avec la roue je redécouvre les villes, je prends des petits passages et c’est une redécouverte à chaque fois.

Bref, les Vleu sont à mon avis le déplacement de Demain, utiles à tous et écologiques - un outil à ne pas manquer

le

Merci pour l'article, je cherchai justement des informations concernant la loi pour la régulation des trottinettes électriques :)

le

Avec plaisir; Ce sujet nous tiens particulièrement a coeur biensur. Et c'est pourquoi nous sommes en veille permanente sur les infos ayant trait à la réglementation.

Poster un commentaire

Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..