Soldes jusqu'à -50% du 8 au 29 Janvier 2020

Quels sont les effets du changement d'heure quand l'on roule en EDPM ?

Chaque année le dernier dimanche d'octobre on change d'heure.  Ce changement d'heure a un impacte a ne pas négiger sur votre quotidien en trotitnette electrique ou EDPM. S'il provoque un bouleversement dans notre quotidien et sur notre corps ce n'est pas la seule différence que l'on verra apparaitre, au fil des semaines, dans notre quotidien. On vous dit rouler en sécurité en trottinette électrique et en gyroroue electrique

Le soleil se levant plus tard et se couchant plus tôt, on roule plus souvent par faible luminosité. Il est avéré que les risques d'accidents des piétons et usagers vulnérables tels que les cyclistes, electrotteurs ou wheelers, sont beaucoup plus élevés durant cette période. Alors que faire pour réduire les risques ? Faut-il ne plus rouler la nuit ? 

 

 

 

CHANGEMENT D'HEURE EN HIVER : POURQUOI IL Y A PLUS D'ACCIDENTS ET COMMENT Y REMÉDIER ? 

 

Durant le changement d'heure les electrotteurs et wheelers roulant sur les pistes cyclables et les routes, quand il est possible de les utiliser (voir la réglementation de circulation des trottinettes et roues électriques), sont beaucoup moins visibles qu'à l'accoutumée. En effet, le fait de reculer nos montres d'une heure, à des conséquences sur nos heures d'éclairement : la nuit tombe plus tôt dans la journée, au moment où nous entreprenons nos trajets professionnels de fin de journée... C'est-à-dire, le plus souvent, rentrer à la maison. Ainsi, il n'est pas rare qu'à cause du manque de luminosité les automobilistes ne nous voient que difficilement, et que nous ne puissons voir qu'au dernier moment les piétons traversant une rue ou marchant sur la chaussée. 

Ce n'est pas parce-que nous voyons que cela veut dire que les autres nous voient... Voilà pourquoi il est important de suivre quelques règles de sécurité. 

 

 

REDOUBLER D'ATTENTION 

Durant cette période, il est important de redoubler d'attention. Regardez bien autour de vous surtout dans les carrefours, les bâtiments et autres objets urbains peuvent affaiblir la visibilité de l'automobiliste ou du cycliste que vous risquez de rencontrer. S'il s'agit d'un piéton, celui-ci peut ne pas prêter attention à vous ou mal calculer votre distance, pour traverser. Il est alors très important d'être vigilant et d'être prêt à toute éventualité ! 

 

S'HABILLER AVEC DES VÊTEMENTS CLAIRS 

Durant l'hiver, nous sommes plus nombreux à porter des vêtements sombres... Mais quand nous roulons avec notre engin de déplacement personnel, cela n'est pas forcement conseillé. De jour comme de nuit, cela est toujours mieux de rouler avec une tenue colorée ou claire. Les autres usagers vous verront plus rapidement. 

 

S'ÉQUIPER D'ACCESSOIRE DE SÉCURITÉ 

Si vous pouvez allier vos vêtements clairs avec un gilet et/ou des accessoires rétro-réfléchissants, c'est toujours mieux... Et cela sera encore plus nécessaire, si vous portez une tenue sombre. Ainsi le décret, officialisé le 29 octobre 2019, explique bien que vous devez porter obligatoirement un gilet ou un accessoire de haute-visibilité, vous permettant d'être visible la nuit ou lorsque la luminosité est faible en journée. De plus, le casque est recommandé en ville, et obligatoire en hors-agglomération (nous vous recommandons un casque avec un éclairage avant et/ou des leds à l'arrière, pour être vu). Alors n'oubliez pas d'investir dans des accessoires efficaces ! 

 

RENDRE VISIBLE SON EDPM

Aujourd'hui, l'éclairage sur votre engin n'est plus une option. Si vous possédez une trottinette électrique, vous devez obligatoirement avoir un feu avant, un feu arrière, mais également des catadioptres sur les côtés. Sans oublier l'avertisseur sonore, qui vous permettra de vous faire entendre en cas de danger ou autre. Pour savoir exactement quels accessoires de visibilité pour sa trottinette électrique à avoir, je vous invite à lire notre article sur le sujet. 

 

ADAPTER SA VITESSE

Durant l'heure d'été et la période des beaux jours, la luminosité était à son maximum la plupart du temps ; vous aviez alors de quoi rouler serein et éviter un maximum le danger. Lorsque l'heure d'hiver arrive et sa baisse de lumière également, il est important de modérer sa vitesse. Aujourd'hui vous devez obligatoirement rouler jusqu'à 25 km/h, mais si vous vous retrouvez dans une ruelle peu éclairée, n'hésitez pas à vous déplacer plus lentement. Modérer votre vitesse, vous permettra d'anticiper les eventuels dangers. 

 

RESPECTER LE CODE DE LA ROUTE 

Comme pour un vélo ou pour n'importe quelle mobilité, il est important de respecter le code de la route. En tant qu'utilisateur d'un EDPM, vous avez des règles à suivre telles que : ne pas rouler sur les trottoirs, faire assurer votre mobilité, rouler sur les pistes cyclables, etc. Pour apprendre à conduire en sécurité, nous vous invitons à découvrir les 10 commandements du parfait wheeler et electrotteur

 

 

Avec + de 50% d'accidents de circulation, les premières victimes étant les piétons et les usagers vulnérables (electrotteurs, wheelers, cyclistes), durant les premières semaines du changement d'heure d'hiver ; il est important, en tant que conducteur d'un engin de déplacement personnel, de vérifier votre éclairage avant chaque trajet et de le compléter si besoin. Vous devez également adopter des équipements de visibilité efficace, qui vous permettront d'être vu et de voir plus facilement la nuit, ou en cas de faible luminosité. N'oubliez pas d'être plus prudent lorsque vous roulez et de respecter le code de la route. 

 

Vous êtes le maitre de votre mobilité... Faites-vous confiance et n'attendez pas sur les autres pour faire attention à vous ou à leur comportement. 

Poster un commentaire

Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..